Les perspectives économiques du Sénégal assombries par la guerre en Ukraine

AFRICA RADIO

17 mars 2022 à 22h06 par AFP

L'économie du Sénégal a retrouvé l'an passé sa trajectoire de croissance d'avant la pandémie de Covid-19 mais la guerre en Ukraine "assombrit les perspectives" économiques, souligne jeudi le Fonds monétaire international (FMI) dans un communiqué.

En 2021, l'activité a été tirée par "la vigueur de la production industrielle et du secteur des services". Le produit intérieur brut sénégalais a ainsi bondi de 6,1%, soit environ un point de pourcentage de plus que prévu, détaille l'institution à l'issue d'une mission menée du 9 au 15 mars. Elle note aussi que l'inflation a été maîtrisée à 2,2%, même si les prix des produits alimentaires ont augmenté un peu plus vite (2,9%). Et "dans l'ensemble, l'exécution du budget a été en ligne avec les objectifs, avec un déficit budgétaire global de 6,3% du PIB". "Cependant, la guerre en Ukraine assombrit les perspectives macroéconomiques", commente Edward Gemayel qui a dirigé la mission. Il relève que la hausse des prix mondiaux des produits alimentaires et de l'énergie provoquée par le conflit s'ajoute "aux séquelles de la pandémie, à l'insécurité régionale et à l'augmentation des revendications sociales à l'approche des élections parlementaires de juillet". "Tous ces éléments accroissent les risques de ralentissement de la croissance économique et se traduiront probablement par une aggravation des pressions inflationnistes et une augmentation considérable des dépenses publiques", estime-t-il également. Le FMI recommande notamment "de rationaliser et de mieux cibler les subventions et de revoir l'ordre de priorité des dépenses, afin d'éviter de grands dérapages budgétaires et de préserver la viabilité de la dette". Il souligne aussi la nécessité de poursuivre des réformes structurelles clés avec l'objectif notamment d'éliminer progressivement des subventions à l'énergie.