17 mai 2013 à 10h27 par La rédaction

Un tweet du député UMP Jean-Sébastien Vialatte faisant un parallèle entre les descendants d'esclaves et les casseurs responsables des violences survenues lundi soir à Paris autour de la fête du PSG a suscité mardi de vives réactions et les regrets du parlementaire.Jean-Sébastien Vialatte répond à Africa N°1 :"C'est une énorme connerie, je la regrette, je l'assume, si je vous réponds aujourd'hui c'est que j'ai le sentiment d'avoir blessé beaucoup de monde et je voudrais présenter mes excuses aux gens que j'ai pu blesser.""Le problème de Twitter, c'est que l'on a tellement peu de caractères que l'on fait souvent des amalgames regrettables. J'ai voulu dire que je suis agacé par la repentance permanente des actes qui ont été commis par nos arrières grands-parents�?� Ni moi, ni mes enfants ne sommes responsables de ce qui s'est passé �?� Ce message était destiné à Mme Taubira. Et, sur les casseurs, j'ai voulu dire qu'aujourd'hui en France, on trouve toujours une excuse pour atténuer des actes aussi graves que ceux qui se sont passés à Paris. Mais l'amalgame était absolument inadmissible, je vous l'accorde�?'Retrouvez toute l'interview en Podcast : http://africa1.com/spip.php?article32417