Bénin : Les exilés de l'opposition

Par Stéphanie Hartmann

La tension est monté de plusieurs crans hier au Bénin. Des manifestants protestent contre l'exclusion de l'opposition du scrutin.

Il faut dire que, depuis 2016, plusieurs leaders ont quitté le pays par crainte pour leur vie ou leur intégrité physique. C'est le cas, entre autres, de Sébastien Ajavon, arrivé troisième à la dernière présidentielle et accusé de trafic de drogue, de Léhady et de Ganiou Soglo, fils de l'ancien président mais aussi de Léonce Houngbadji, président du Parti pour la libération du peuple et de Valentin Djenontin, ancien Garde des sceaux, tous les deux proches de l'ancien président Boni Yayi. Stéphanie Hartmann les a rencontrés.