Cameroun: l'épidémie de choléra s'étend, 155 morts en 3 mois

Par La rédaction

YAOUNDE (Cameroun) (AFP)

L'épidémie de choléra dans l'Extrême-nord du Cameroun continue à se propager avec 155 décès depuis mai, a déclaré mardi à l'AFP un représentant du ministère de la Santé publique.

Un précédent bilan, fin juillet, faisait état de 94 morts sur environ 1.300 cas.

Lundi soir, "nous avions déjà enregistré 2.078 cas dont 155 décès" dans la région de l'Extrême-nord, parmi lesquels "94" sont survenus "en communautés" et non à l'hôpital, a déclaré à l'AFP le professeur Gervais Ondobo qui travaille au ministère de la Santé.

"Le nombre de districts touchés est (à présent) de 17 sur les 28 que compte la région", a-t-il ajouté.

Dans la région du Nord, sept cas sans décès ont été enregistrés, selon le professeur Ondobo.

Même si aucun cas n'a été signalé jusqu'à présent dans l'Adamaoua, une autre région du nord du Cameroun, les autorités redoutent une propagation de la maladie dans le sud du pays.

Le premier cas a été détecté dans l'Extrême-nord le 6 mai, selon le ministère de la Santé.

Les problèmes d'eau, d'hygiène et l'analphabétisme aggravent la propagation de la maladie, selon le professeur Ondobo.

"Seule 29% de la population" du nord du pays a accès à l'eau potable et moins de 5% à des latrines, souligne-t-il.

Le professeur pointe aussi du doigt les campagnes de sensibilisation réalisées en français et en anglais, les deux langues officielles du Cameroun dans une région où "la plupart des gens sont analphabètes" et où la langue principale est le Foulfouldé.

La saison des pluies et "la mobilité des personnes" sont d'autres facteurs avancés par les spécialistes comme favorisant la propagation de la maladie.

Le ministre de la Santé, André Mama Fouda, et celui de l'Eau, Michaël Ngako Tomdio, sont attendus dans la région mercredi.

L'épidémie de cette année est la plus grave de ces 10 dernières années dans le nord du Cameroun, de sources concordantes.En 2009, le choléra a fait au moins 51 morts dans les régions du Nord et de l'Extrême-Nord.En 2004, une autre épidémie de choléra avait entraîné le décès d'au moins 100 personnes à Douala (sud), la capitale économique.

Le choléra est une infection intestinale hautement contagieuse.Il se manifeste par de violentes diarrhées et une forte déshydratation.