Elections en Tunisie: Juppé veut faire confiance aux responsables d'Ennahda

6 novembre 2011 à 13h33 par La rédaction

PARIS (AFP) - (AFP)

Le chef de la diplomatie française Alain Juppé entend "faire confiance" aux responsables du parti islamiste Ennahda, vainqueur aux élections en Tunisie, et "travailler avec eux", a-t-il déclaré dimanche à la radio Europe 1.

"Aucune révolution ne se passe dans le calme complet.Il va y avoir des difficultés.Il faut faire confiance", a affirmé le ministre français des Affaires étrangères.

"Quand j'écoute le discours des responsabes du parti Ennahda, (...) ils disent: +nous voulons un pays qui fait référence à l'islam bien entendu, mais qui respectent les principes démocratiques et en particulier, nous nous engageons non seulement à ne pas dégrader le statut de la femme mais même à l'améliorer+.Pourquoi ne les croirais-je pas ?", s'est exclamé Alain Juppé.

"Je fais confiance aux gens (...).On va travailler avec eux", a-t-il ajouté.

"Partir du principe que l'islam et la démocratie sont incompatibles, c'est quelque chose d'extraordinaire!Le fait est qu'en France, nous avons une vision de la laïcité trés marquée, mais il y a des tas de pays où l'on fait référence à la religion dans la vie pvblique", a-t-il poursuivi.

L'ambassadeur de France en Tunisie "me dit que les responsables d'Ennahda ont un discours qui mérite d'être entendu.Donc nous allons continuer à parler avec eux", tout en étant vigilants sur un certain nombre de principes démocratiques, a ajouté M. Juppé.

Le parti islamiste Ennahda dispose de 91 élus (sur un total de 217) à l'Assemblée constituante tunisienne issue de l'élection du 23 octobre où il a remporté 41,47% des suffrages.