France : la crise du logement dénoncée par les associations

Par La rédaction

Ce mardi 24/01/12, avait lieu dans les locaux de l'association « Aurore » une conférence de presse réunissant plusieurs associations et syndicats. Le thème était « crise du logement en Ile de France : un état d'alerte pour les salariés et les ménages en difficulté ! »Cette conférence de presse a rassemblé les associations suivantes : la FIPIL (Fédération des Associations et des Acteurs pour la Promotion et l'insertion par le Logement), la Fondation Abbé Pierre, l'Union régionale des syndicats CFDT, et la FNARS (Fédération Nationale des Associations d'Accueil et de Réinsertion Sociale). Toutes ces associations étaient représentées par leur réseau d'Ile de France, région la plus touchée par le problème du logement dans l'Hexagone. Elles s'alarment toutes des retombées économiques et sociales de la crise qui touche de plein fouet les personnes et ménages les plus démunis. Il s'agit notamment des travailleurs précaires, des étudiants, des familles monoparentales�?� « Aujourd'hui, nous constatons que de plus en plus de salariés ont recours à l'hébergement d'urgence alors même qu'ils sont socialement insérés. » Les associations exigent un « Logement d'abord » c'est-à-dire la possibilité pour chaque citoyen d'accéder à un logement décent adapté à ses besoins et à ses moyens. Elles dénoncent le désengagement de l'Etat qui constitue une menace pour l'emploi et la cohésion sociale. Elles craignent ainsi de ne plus pouvoir assurer leurs missions au quotidien. Enfin, elles réclament plusieurs mesures urgentes à savoir : l'augmentation de la production de logements économiquement accessibles, la lutte contre la vacance injustifiée des logements, l'encadrement des loyers, l'accès et le maintien dans le logement locatif, un nouveau plan de cohésion sociale et l'instauration d'une réelle mixité urbaine et sociale. La région Ile-de-France est la plus touchée avec ces problèmes de logement, plus de 60% des demandes sont en effet enregistrées dans cette région. La situation devient de plus en plus préoccupante avec la réapparition de bidonvilles. « Aurore » est une association d'utilité publique reconnue depuis 1875; elle est présente dans 7 départements. « Aurore » met à l'abri, héberge et accompagne 10.000 personnes chaque année.Patricia NTSAME