L'UE demande des réformes électorales au Nigeria

15 juin 2019 à 13h25 par AFP

AFRICA RADIO

La mission des observateurs de l'Union européenne a demandé samedi au Nigeria d'envisager de procéder à des réformes électorales urgentes après avoir constaté des "manques systémiques" au cours des récentes élections.

La mission a séjourné à Abuja entre janvier et avril à l'occasion des élections pour choisir le président, les députés et les gouverneurs du pays.Le président sortant Muhammadu Buhari a remporté 56% des suffrages, lui permettant d'exercer un deuxième mandat. Il avait été élu une première fois en 2015.La victoire du président sortant est contestée par le principal candidat d'opposition, Atiku Abubakar, qui a fait état d'irrégularités lors du scrutin.Dans son rapport définitif, la mission des observateurs de l'UE écrit que "les manques systémiques observés pendant les élections (...) démontrent le besoin de réforme électorale fondamentale"."Il est nécessaire de le faire en urgence pour laisser du temps au débat, des changements législatifs et une application bien en avance pour les prochaines élections", a écrit la cheffe des observateurs, Maria Arena, dans le rapport.Selon les observateurs européens, les élections ont été marquées par des problèmes opérationnels graves, des problèmes de transparence, des problèmes de sécurité électorale et une faible participation.Selon le rapport, des journalistes ont été victimes de harcèlements. L'observation du scrutin a été compromise parfois, les observateurs ne pouvant exercer leur mission.Le rapport recommande notamment le renforcement des procédures pour collecter les résultats afin de renforcer la confiance dans le résultat des élections.Pays le plus peuplé du continent, le Nigeria a connu beaucoup de violences et de problèmes lors des élections.Le scrutin de 2019 a été entaché de violences, d'achat de votes, de bourrage d'urnes, vol d'urnes, intimidation des électeurs.