Le HCR appelle d'urgence le Kenya à ne pas renvoyer les réfugiés somaliens

3 novembre 2010 à 13h21 par La rédaction

GENEVE (AFP)

Le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a appelé mercredi d'urgence le Kenya à cesser le renvoi des réfugiés somaliens qui fuient les combats opposant depuis mi-octobre une milice alliée au gouvernement somalien aux insurgés shebab.

"Le HCR lance un appel aux autorités kényanes à cesser immédiatement le refoulement des réfugiés somaliens" qui ont fui ces combats, indique l'organisation dans un communiqué.

Tandis que des dizaines de milliers somaliens ont fui les affrontements qui se déroulent à Bulo Hawo en trouvant refuge dans le reste de la Somalie, plusieurs autres milliers ont préféré traverser la frontière kényane en s'installant dans un "lieu de fortune" appelé "Border Point One", à 500 mètres de la frontière.Quelque 8.000 y sont désormais réfugiés.

Le HCR explique avoir décidé de lancer son appel d'urgence suite aux "ordres" des autorités locales kényanes demandant aux réfugiés de rentrer chez eux.

"Hier (mardi), certains réfugiés ont obtempéré et se trouvent dans un +no-man's land+", déplore l'organisation qui demande au Kenya de permettre à ces réfugiés qui errent de pouvoir revenir à "Border Point One".

Le HCR souligne que les "personnes qui fuient le centre et le sud de la Somalie encourent des risques élevés et que leur protection internationale doit être respectée".

Les combats ont commencé le 17 octobre à Bulo Hawo, à quelques kilomètres des frontières kényane et éthiopienne, lorsqu'une milice pro-gouvernementale, dirigée par un chef de guerre local et récemment entraînée avec le concours de l'Ethiopie, a repris le contrôle de la ville aux shebab, avec le soutien d'éléments d'une milice armée soufie, Ahlu Sunna wal Jamaa.