Le Nigeria ne fera pas appel pour récupérer la péninsule de Bakassi cédée au Cameroun

Par La rédaction

ABUJA (AFP) - (AFP)

Le Nigeria ne fera pas appel de la décision de la Cour Internationale de Justice qui a cédé en 2002 la souveraineté de la péninsule de Bakassi au Cameroun, a-t-in appris mardi dans un communiqué.

Les habitants de la péninsule potentiellement riche en pétrole faisaient pression sur le gouvernement nigerian pour que celui-ci entame une action en justice, alors que la date limite pour déposer un recours était fixée au 10 octobre 2012.

Le Nigeria, qui ne dispose d'aucun nouvel élément pouvant jouer en sa faveur, considère quant à lui qu'un appel aurait été une perte de temps et d'argent.

"Le gouvernement a décidé qu'il ne serait pas dans l'intérêt de notre nation de demander la révision du jugement rendu en 2002 par la CIJ concernant les frontières maritimes et terrestres entre le Cameroun et le Nigeria," a déclaré le ministre de la Justice, Mohammed Bello Adoke.

Le Nigeria se soucie toutefois du sort de ses ressortissants vivant à Bakassi, a ajouté M. Adoke, et engagera des poursuites pour les violations des droits de l'hommes dont ils sont victimes.

Le ministre nigerian de la justice a aussi évoqué la possibilité d'un rachat au Cameroun du territoire cédé.

Les habitants et les hommes politiques du sud est du Nigeria, où se trouve la presqu'île, ont fait pression sur le gouvernement et des militants de Bakassi ont même parlé de prendre les armes.

Dans une interview mardi matin sur les chaînes de télévision locales, le chef traditionel de Bakassi, Etim Okon Edet, a vivement critiqué la décision du gouvernement de ne pas faire appel.

"La décision de la CIJ est frauduleuse.Un appel de cette décision était encore possible.Je ne vois en quoi ç'aurait été un crime de le faire.Le Nigeria a abandonné son peuple," a-t-il déclaré.

Le Cameroun a poursuivi le Nigeria devant la CIJ dès 1994, revendiquant la souveraineté de cette région côtière et marécageuse de 1.000 km2, potentiellement riche en pétrole, en gaz, en ressources halieutiques, et réputée pour être très poissoneuse.

Au terme d'une longue bataille juridique, la CIJ a décidé en octobre 2002 que la péninsule devait être remise au Cameroun, appuyant largement sa décision sur un traîté signé en 1913 entre les anciens empires coloniaux britannique et allemand.

Bakassi a été remis formellement au Cameroun par le Nigeria le 14 aout 2008, mettant fin à 15 ans de conflits, parfois sanglants, entre les deux pays.