Le président du Nigeria fait prêter serment à de nouveaux ministres

Par La rédaction

ABUJA (AFP) - (AFP)

Le président du Nigeria Goodluck Jonathan a fait prêter serment samedi à quatorze nouveaux ministres, à la suite de l'élection présidentielle d'avril et leur a demandé de "faire bouger les choses".

Jonathan a soumis trente quatre noms au Sénat pour approbation, dont treize ministres du gouvernement sortant.

Deux ministres seront formellement nommés lundi.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique est agité par des violences récurrentes, en particulier celles dues à une secte islamiste radicale du nord du pays dénommée Boko Haram.

Plusieurs bombes ont explosé dans différents endroits au Nigeria la nuit de l'investiture de Jonathan, le 30 mai, en particulier dans la banlieue de la capitale Abuja et dans les provinces du Nord Borno et Bauchi, faisant au moins 18 morts, selon un décompte officiel.

M. Jonathan, un chrétien sudiste de 53 ans, avait facilement battu en avril un ex-dirigeant militaire issu du nord à majorité musulmane, Muhammadu Buhari, lors d'un scrutin considéré comme l'un des plus équitables des deux dernières décennies.