Plus de 60 migrants clandestins morts étouffés dans un conteneur au Mozambique

24 mars 2020 à 14h45 par AFP

AFRICA RADIO

Plus de 60 migrants clandestins de nationalité éthiopienne ont été retrouvés morts mardi, vraisemblablement asphyxiés, dans un conteneur routier intercepté dans le nord-ouest du Mozambique, a-t-on appris de source officielle.

Le drame a été découvert par des agents de l'immigration mozambicaine lors d'un contrôle opéré sur une route de la province de Tete, en provenance du Malawi voisin, a indiqué une porte-parole de ces services, Amelia Direito.Dans le conteneur du semi-remorque, les agents ont découvert un total de 78 citoyens éthiopiens "dont 64 morts d'asphyxie", a précisé Mme Direito à la presse.Des images diffusées par la télévision locale Miramar TV montrent un enchevêtrement de corps sans vie empilés dans la remorque du camion.Les corps ont été acheminés à l'hôpital de Tete."Le chauffeur devait recevoir 30.000 meticais (un peu moins de 500 euros) pour les transporter", a-t-elle ajouté.Le chauffeur et un deuxième homme présenté comme un "assistant", tous deux de nationalité mozambicaine, ont été arrêtés par la police, selon la porte-parole."La police est à la recherche de l'intermédiaire qui a facilité l'entrée illégale des Ethiopiens dans le pays", a également indiqué Amelia Direito.A Addis Abeba, le ministère éthiopien des Affaires étrangères a confirmé "la mort de nombreux Ethiopiens qui se déplaçaient à bord d'un véhicule en route du Malawi vers le Mozambique", déplorant une "tragédie".Ses services tentent d'établir le nombre et l'identité des victimes, a ajouté le ministère dans un communiqué.Le Mozambique est considéré comme l'une des routes favorites des migrants clandestins, notamment venus d'Ethiopie, qui cherchent à rallier l'Afrique du Sud et sa principale mégapole Johannesburg dans l'espoir d'y trouver un emploi.