Somalie: les islamistes exposent quatre corps présentés comme des soldats tués au combat

Par La rédaction

NAIROBI (AFP) - (AFP)

Les islamistes somaliens shebab ont exposé samedi les corps de quatre hommes en uniformes, présentés comme des soldats ennemis tués au combat, dans leur bastion de Kismayo, dans le sud de la Somalie, ont rapporté à l'AFP des témoins.

"Nous avons vu les corps de quatre hommes en uniformes exhibés à Kismayo par les combattants shebab", a déclaré un habitant de la ville portuaire, Hassan Abdi Mohamud, interrogé par téléphone.

"Deux des tués sont des Somaliens qui combattaient pour le gouvernement fédéral de transition, et les deux autres sont des soldats kényans", a poursuivi ce témoin.

Ces corps ont été ramenés depuis les environs d'Afmadow, une localité à 120 km de Kismayo contre laquelle les shebab ont lancé une offensive vendredi, après avoir été contraints d'abandonner cette ville en mai dernier face à l'avancée de l'armée kényane.

L'armée kényane et les islamistes shebab donnaient samedi sur les réseaux sociaux des bilans radicalement opposés des combats qui ont suivi, et aucune source indépendante ne pouvait être contactée samedi.

Selon un autre témoin, Mohamed Abdi Mohamud, "les corps ont été amenés à Kismayo au cours de la nuit (de vendredi à samedi) et les habitants ont été appelés à venir les voir".

L'armée kényane, entrée en octobre dernier en Somalie avec l'objectif de neutraliser les insurgés shebab accusés d'actes terroristes au Kenya, évoque depuis des mois un assaut sur Kismayo, qui ne s'est pas concrétisé à ce jour.

Le port du sud somalien est le dernier bastion d'importance des shebab, contraints de quitter les autres grandes localités du sud et du centre du pays face aux avancées des soldats kényans, éthiopiens, et de ceux d'une force de l'Union africaine soutenue par la faible armée régulière somalienne gouvernementale.