Soudan: des milliers de civils fuient les violences au Darfour

9 mars 2014 à 19h52 par La rédaction

Khartoum (AFP)

Plusieurs milliers de personnes ont fui les violences à Saraf Omra, une ville située à une centaine de km à l'est d'El-Geneina, la capitale du Darfour-ouest, a indiqué dimanche la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad).

"La mission (de la Minuad) fournit une protection et de l'eau à ceux qui sont touchés, ainsi que des soins médicaux à plus de 30 blessés", a indiqué la Minuad dans un communiqué précisant que les réfugiés s'étaient installés dans une de ses bases dans la région.

"Des patrouilles ont noté des pillages autour de la ville et la destruction du marché local" après des violences "intercommunautaires", selon le texte. 

Il s'agit de la troisième flambée de violences au Darfour, une région de l'ouest du Soudan de la taille de la France, depuis début mars.Plus de 40.000 civils ont fui les incendies et les pillages. 

"Les incidents de Saraf Omra interviennent dans la foulée d'autres épisodes récents de violence au Darfour", a souligné la Minuad. 

Des habitants de la région d'El Lait dans le Nord-Darfour ont récemment fait état d'une présence massive de rebelles de la faction Minni Minnawi de l'Armée de libération du Soudan (SLA- Minnawi).

Dans le Sud-Darfour, des organisations d'aide humanitaire ont indiqué que quelque 40.000 personnes avaient fui leurs foyers pour échapper aux violences liées, selon des analystes, à la présence d'une force mercenaire de quelque 6.000 hommes. 

Le Darfour compte déjà près de 2 millions de déplacés, après 11 ans de conflit entre les rebelles et le gouvernement de Khartoum, mais aussi en raison de combats sanglants plus récemment entre milices arabes se disputant la terre, l'eau et les droits miniers.