Soudan: transparence du secteur pétrolier nécessaire à la stabilité

Par La rédaction

JUBA (Soudan) (AFP)

La transparence du secteur pétrolier soudanais est la "meilleure façon d'assurer la stabilité" après le référendum d'indépendance du Sud-Soudan, a fait valoir jeudi l'organisation britannique Global Witness à quelques jours du début de la consultation.

Cette organisation avait publié en 2009 un rapport dans lequel elle faisait état de différences importantes entre les chiffres de la production pétrolière fournis par le gouvernement soudanais et ceux de l'industrie, en première ligne le géant chinois CNPC.

Global Witness avait noté des chiffres de production de "9% à 26%" supérieurs de la part de CNPC, ce qui, selon l'ONG, alimentait la méfiance entre le Nord et le Sud Soudan qui se partagent les revenus du pétrole pompé au Sud-Soudan.

Le gouvernement soudanais et des responsables de CNPC s'étaient réunis en août à Khartoum afin d'expliquer à l'ONG la raison de ces différences.Khartoum s'était engagé à tenir un audit indépendant.

Le gouvernement soudanais avait fait valoir que CNPC chiffrait la production en comptant l'eau mélangée au pétrole.

Le géant chinois avait indiqué que des variations de températures modifiaient le volume de pétrole mesuré à deux points différents, sur un champ pétrolier et au bout du pipeline.

Mais ces explications ne "répondent pas à un examen approfondi", a indiqué jeudi, l'ONG dans une nouvelle étude.

"Les doutes concernant le partage des revenus pétroliers ont exacerbé la méfiance entre les deux parties (Nordistes et Sudistes) pendant la période de l'accord de paix, alors la meilleure façon d'assurer la stabilité après le référendum est un nouvel accord sur le pétrole qui soit transparent et vérifiable", a fait valoir Rosie Sharpe, de Global Witness.

Le Nord et le Sud négocient actuellement le partage de la manne pétrolière pour la période suivant l'indépendance prévue du Sud-Soudan en juillet, six mois après le référendum qui doit se dérouler à partir de dimanche.

Si le pétrole a été un facteur de conflit pendant la dernière guerre civile Nord-Sud, il peut faciliter la paix entre le Nord et le Sud du Soudan, font valoir de nombreux analystes.

Le Sud-Soudan est un territoire enclavé qui dépend des oléoducs traversant le Nord-Soudan pour exporter son pétrole.Les deux régions, grandement tributaires des royalties, ont ainsi avantage à collaborer.