Tchad: 38 enfants hospitalisés après un vaccin contre la méningite

21 janvier 2013 à 13h51 par La rédaction

N'DJAMENA (AFP) - (AFP)

Trente-huit enfants tchadiens ont été hospitalisés à la suite d'une campagne de vaccination contre la méningite organisée en décembre par le gouvernement tchadien à Gouro (extrême nord), a appris l'AFP de source officielle lundi.

"Lors de la dernière phase de la campagne de vaccination organisée à Gouro (près de la frontière libyenne) du 11 au 15 décembre 2012, des réactions inhabituelles ont été constatées" chez des dizaines d'enfants, a déclaré à l'AFP le ministre tchadien de la Santé, le Dr Mamouth Nahor N'Gawara.

"Le ministère de la Santé publique (...) a assuré leur transfert dans deux hôpitaux nationaux de référence à N'Djamena pour une meilleure prise en charge", a ajouté le ministre de la Santé.

"Sept patients sur un total de 38 ont été évacués en Tunisie pour des examens complémentaires et pour une prise en charge encore plus spécialisée", a confié M. N'Gawara, précisant que "leur état de santé n'est pas inquiétant".

"Certains enfants ont commencé à gémir juste après la vaccination.Ceux qui présentaient des troubles inhabituels, notamment des convulsions, ont été évacués rapidement à l'hôpital de Gouro avant leur transfert à N'Djamena", a confirmé un ancien député de la circonscription de Gouro, Ahmat Saleh Bodoumi.

Selon le ministre de la Santé, "le gouvernement a fait appel à des experts internationaux indépendants qui sont au travail depuis le 9 janvier, chargés de mener une investigation plus approfondie afin d'apporter des éléments de réponse".

Les épidémies de méningite sont récurrentes au Tchad."Durant les 15 dernières années, le Tchad a enregistré plus de 50.000 cas de méningite avec plus de 5.000 décès", a rappelé le ministre.

C'est pour faire face durablement à cette situation que le gouvernement a lancé la campagne de vaccination contre la méningite A à N'Djamena le 11 décembre.