Trois pirates somaliens présumés tués par la marine kényane

13 novembre 2010 à 16h05 par La rédaction

MOMBASA (AFP)

Trois pirates somaliens présumés ont été tués par la marine kényane après avoir attaqué un de ses navires qui patrouillait au large de la ville côtière de Kilifi, a indiqué samedi le porte-parole du ministre de la Défense kényan.

Les circonstances exactes de l'accident, au cours duquel un quatrième pirate présumé s'est noyé en essayant de s'échapper, n'ont pas été dévoilées dans l'immédiat.Mais selon le porte-parole kényan, Bogita Ongeri, le gang de pirates a attaqué vendredi le navire kényan vers 20H30 GMT dans les eaux kényanes, au large de Kilifi, située à environ 60 km au nord du principal port kényan de Monbassa.

"Le gouvernement ne relachera pas son combat contre la piraterie", a ajouté M. Ongeri.

Au cours des deux dernières années, les pirates somaliens ont élargi leur zone d'opérations dans le sud et l'est de l'Océan indien pour éviter les forces navales lourdement armées patrouillant dans le golfe d'Aden, qui était initialement leur zone d'opérations.

Hormis le Kenya, seules les Seychelles, dans la région de l'Océan indien, ont accepté à ce jour de juger les pirates arrêtés dans des eaux internationales, à condition qu'ils purgent leur peine ailleurs.

Au Kenya, 26 suspects accusés de piraterie ont été libérés la semaine dernière pour manque de preuves ou bien au motif que la justice kényane n'était pas compétente.