Yémen: 185 soldats tués dans l'attaque d'Al-Qaïda dimanche

Par La rédaction

ADEN (Yémen) (AFP) - (AFP)

Au total 185 soldats yéménites ont été tués dans l'attaque menée dimanche par Al-Qaïda contre une caserne de l'armée dans la province d'Abyane, dans le sud du Yémen, a annoncé mardi un responsable militaire citant un nouveau bilan.

Cette attaque est la plus meurtrière jamais commise par Al-Qaïda contre l'armée yéménite.

"Le bilan s'est alourdi à 185 soldats tués", a déclaré le responsable sous couvert de l'anonymat.Un précédent bilan faisait état de 103 soldats morts.

"Les corps de 110 soldats se trouvent dans des hôpitaux militaires, et le reste des cadavres, qui ont été retrouvés dans le désert, ont été placés dans des chambres frigorifiques" relevant de l'armée, a-t-il ajouté.

Dimanche, des hommes armés appartenant à Al-Qaïda ont commis un attentat suicide près de la caserne de Koud, au sud-ouest de Zinjibar, chef-lieu d'Abyane, avant de s'emparer des armes et de lancer leur assaut contre les militaires.

Vingt-cinq assaillants ont été tués dans les combats qui ont suivi dans la caserne de Koud, située à une quinzaine de kilomètres de Zinjibar, une ville contrôlée depuis mai 2011 par des combattants d'Al-Qaïda.

Sur les 56 soldats capturés dimanche par les assaillants, 20 ont été relâchés lundi, a indiqué à l'AFP un responsable local sans être en mesure de préciser le sort des autres captifs.

Une commission d'enquête, conduite par le général Ali Salah, chef d'état-major adjoint des forces armées, a été mise en place, selon le responsable.

L'attaque de dimanche est intervenue après la nomination début mars d'un nouveau chef militaire dans le Sud par le président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui a fait de la lutte contre Al-Qaïda une priorité de son mandat de deux ans.

"Nous sommes déterminés à combattre le terrorisme avec force et quelque soit le prix.Nous le pourchasserons jusqu'à son dernier refuge", a répété M. Hadi dans des déclarations publiées mardi par les médias officiels.

Pour sa part, le nouveau commandant de la région militaire Sud, le général Salem Ali Qatan, a promis mardi de venger ses hommes.

"Le sang de nos soldats ne sera pas versé en vain.Nous combattrons Al-Qaïda jusqu'à la dernière goutte de notre sang", a-t-il dit en inspectant des sites militaires dans la province d'Abyane, selon une source militaire.

Les attaques contre les membres des forces de sécurité et de l'armée, souvent attribuées à Al-Qaïda, se sont multipliées récemment dans le sud et le sud-est du Yémen, où le réseau est bien implanté.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), née de la fusion des branches saoudienne et yéménite de l'organisation, a mis à profit l'affaiblissement du pouvoir de Sanaa après la révolte contre le président déchu Ali Abdallah Saleh pour renforcer sa présence dans le Sud et l'Est.