Zimbabwe: arrestation d'un pasteur qui a prédit la mort de Mugabe pour 2017

16 janvier 2017 à 18h35 par La rédaction

Harare (AFP)

Un pasteur a été arrêté lundi au Zimbabwe pour avoir prédit le décès du président Robert Mugabe, 92 ans, pour cette année, a-t-on appris auprès de son avocat.

Patrick Mugadza a été interpellé au tribunal d'Harare où il comparaissait pour avoir arboré, sans autorisation, le drapeau zimbabwéen, un délit au Zimbabwe depuis que ce symbole a été utilisé par des manifestants anti-Mugabe en 2016. 

Le pasteur "comparaissait dans une autre affaire quand la police l'a interpellé" au sujet de la prophétie qu'il a faite la semaine dernière, a déclaré à l'AFP son avocat, Gift Mtisi.

Jeudi, lors d'une conférence de presse à Harare, le pasteur pentecôtiste avait annoncé le décès du président pour le 17 octobre.

Patrick Mugadza a dans un premier temps été inculpé pour atteinte à l'autorité du chef de l'�?tat, avant d'être finalement inculpé pour insulte vis-à-vis de personnes pratiquant une religion, selon son avocat. 

Robert Mugabe, qui dirige d'une main de fer son pays depuis l'indépendance en 1980, est le plus vieux chef de l'�?tat en exercice dans le monde.Il fêtera ses 93 ans en février. 

En décembre, son parti, la Zanu-PF, l'a investi comme candidat à la présidentielle de 2018.

Le pasteur Mugadza fait partie des figures de la société civile à la pointe de la contestation anti-Mugabe.

En 2015, il avait été arrêté pour avoir défié le chef de l'�?tat lors d'un congrès de la Zanu-PF: il avait brandi une pancarte où l'on pouvait lire : "Les gens souffrent, Monsieur le président".En référence à la crise économique que traverse Le Zimbabwe depuis une quinzaine d'années. 

En 2016, lors de la fête de l'indépendance en avril, Patrick Mugadza avait donné un sermon accroché à un lampadaire à Harare, pour symboliser, à ses yeux, le manque de liberté au Zimbabwe.