Dépêches AFP

Zimbabwe: six opposants enlevés avant des manifestations

15 août 2019 à 18h39 Par AFP
Au moins six opposants ont été enlevés par des hommes non-identifiés en plusieurs lieux du Zimbabwe avant des marches prévues pour protester contre la détérioration de l'économie nationale, ont annoncé jeudi des groupes de défense des droits humains. Ces opposants "ont été enlevés par de probables agents de l'Etat les soirs des 13 et 14 août, et ils ont été gravement torturés", déclare dans un communiqué le Forum zimbabwéen des droits humains, une coalition de 21 groupes.Le principal parti d'opposition, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) a l'intention de lancer vendredi des marches de protestation.Ces manifestations seront les premières depuis celles de janvier contre la hausse des carburants qui avaient été violemment réprimées par les forces de l'ordre.Mais dans le but apparent de rejeter toute responsabilité, le porte-parole du gouvernement Nick Mangwana a déclaré jeudi que les autorités avaient "relevé avec préoccupation les informations au sujet de présumés enlèvements et tortures de citoyens" et que "des enquêtes professionnelles seront menées (...) et leurs conclusions publiées".Le président Emmerson Mnangagwa, qui a succédé fin 2017 à Robert Mugabe, aux commandes du pays pendant trente-sept ans, s'était engagé à relancer l'économie, jusqu'à présent en vain.Le pays est confronté à des pénuries régulières de denrées de première nécessité, comme la farine, le pain, l'huile, mais aussi les carburants. Les Zimbabwéens sont aussi confrontés à de très longues coupures d'électricité pouvant aller jusqu'à 19 heures par jour.