Nigeria: une mosquée attaquée dans le centre, au moins 9 morts

Par AFP

AFRICA RADIO

Des hommes armés ont attaqué mercredi une mosquée dans un village du centre du Nigeria, tuant au moins neuf fidèles, a affirmé vendredi la police locale.

Les motifs de cette attaque étaient pour l'heure inconnus mais des groupes criminels, appelés localement "bandits", sévissent depuis des années dans le centre et le nord-ouest du Nigeria où ils pillent et attaquent des villages. Mercredi, des hommes lourdement armés ont envahi à moto le village isolé de Ba'are, dans l'Etat du Niger. Ils ont ouvert le feu sur une mosquée où les fidèles étaient en train de prier, selon le porte-parole de la police locale, Monday Bala Kuryas. "Les assaillants ont tué neuf fidèles musulmans à l'intérieur de la mosquée et en ont blessés plusieurs", a-t-il ajouté. Selon un habitant du village, Amadu Hamisu, ce sont 16 corps qui ont été retrouvés dans la mosquée après l'attaque. Une équipe composée de policiers et de villageois membres d'un groupe d'auto-défense a été déployée dans la zone tandis que les blessés ont été conduits à l'hôpital. Les bandes armées dans cette zone, connues pour agir pour des raisons financières plutôt qu'idéologiques, sont devenues plus violentes ces derniers mois. En octobre déjà, des bandits avaient tué 16 fidèles dans une mosquée d'un village situé non loin de celui attaqué mercredi. Des analystes et des habitants ont affirmé ces derniers mois que des jihadistes, qui sévissent à des centaines de kilomètres dans le nord-est du Nigeria, ont récemment infiltré certaines de ces bandes armées, ayant même pris le contrôle de quelques villages isolés dans l'Etat du Niger.