RDC: fin de la réunion sur une force régionale contre des groupes armés

AFRICA RADIO

7 juin 2022 à 15h51 par AFP

Les chefs des armées des Etats de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) ont clôturé mardi à Goma une réunion sur la mise en place d'une force régionale pour combattre les groupes armés actifs dans l'est de la République démocratique du Congo.

Les discussion ont porté sur "des modalités de la mise en place d'une force régionale destinée à contenir, vaincre et éradiquer les forces négatives qui écument la partie Est de la RDC", selon le communiqué final de la rencontre signé par le général de brigade congolais Sylvain Ekenge. Cette réunion présidée par le général Robert Kibochi, chef des Forces de défense du Kenya fait suite à celle des chefs d'États de la région, qui s'est tenue le 21 avril à Nairobi. Les chefs des armés de la RDC, de la Tanzanie, du Soudan du Sud, du Burundi, du Kenya et de l'Ouganda ont pris part à ces assises régionales, a constaté un correspondant de l'AFP. La prochaine rencontre doit réunir les experts et chefs des forces de défense du 15 au 19 juin à Nairobi avant celle des chefs d'État de la communauté qui valideront les différentes recommandation, a-t-on indiqué. La façade orientale de la RDC (les régions du Kivu et de l'Ituri notamment) est en proie aux violences depuis plus de 25 ans en raison de la présence de nombreux groupes armés locaux et étrangers. Depuis avril, de violents combats opposent l'armée congolaise du groupe "Mouvement du 23 mars" (M23), ancienne rébellion tutsi, défaite par l'armée congolaise en 2013. Des combats se sont poursuivis mardi où l'armée tentait de reprendre deux stratégiques collines : Tchanzu et Runyoni, considérées comme des QG du M23 dans le territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu, selon des témoignages d'habitants. Cette résurgence a alimenté les tensions entre la RDC et le Rwanda voisin. Le gouvernement de Kinshasa accuse le Rwanda de soutenir le M23, ce que dément Kigali.