Algérie: sanctions après la mort de deux hommes dans la soute d'un avion

AFRICA RADIO

8 juin 2022 à 20h06 par AFP

Des hauts responsables de la police algérienne ont été suspendus après la mort de deux jeunes qui tentaient de rallier clandestinement l'Europe dans le train d'atterrissage d'un avion d'Air Algérie, a annoncé mercredi la présidence.

Les corps sans vie de deux hommes avaient été découverts samedi dans le train d'atterrissage de l'avion à l'aéroport international d'Alger, selon la police. "Neuf responsables de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) et de l'aéroport Houari Boumediene ont été suspendus" et quatre autres personnes, âgées entre 23 et 46 ans, soupçonnées d'être "impliquées dans des faits ayant entraîné" la mort des deux hommes ont "été arrêtées et placées en garde à vue", a précisé la présidence dans un communiqué. Parmi les responsables de la police suspendus figurent notamment le directeur de la police des frontières (PAF) et le commissaire de police chargé de la surveillance du trafic aérien, selon la même source. Ils comparaîtront devant une commission de discipline, en attendant les conclusions de l'enquête préliminaire, avant d'être déférés devant le parquet, a précisé la présidence. Selon les médias locaux, les deux victimes d'une vingtaine d'années seraient des Algériens qui cherchaient à se rendre clandestinement en Europe. Les deux hommes seraient montés dans l'avion qui avait assuré la veille un vol aller-retour entre Alger et Barcelone (Espagne), selon ces sources. En mars, à l'aéroport de Constantine (est), un mineur de 16 ans avait réussi à monter clandestinement dans un avion d'Air Algérie à destination de la France, selon la presse locale. Il y était arrivé sain et sauf après avoir fait le voyage dans la soute à bagages.