Nouvelle application Africa Radio

Deux vacanciers franco-marocains tués en mer par des garde-côtes algériens (médias)

Deux vacanciers franco-marocains ont été tués par des garde-côtes algériens alors qu'ils s'étaient égarés en jet-skis dans une zone maritime algérienne à proximité des côtes marocaines, ont rapporté jeudi des médias marocains, dont l'un a cité un témoin du drame.

AFRICA RADIO

31 août 2023 à 20h36 par AFP

Selon le site d'information Le360, Bilal Kissi et Abdelali Mechouer ont été tués mardi par des tirs des garde-côtes algériens dans l'espace maritime algérien après s'être perdus en mer à bord de leurs jet-skis, près de la ville côtière marocaine de Saïdia (nord-est du pays). Un troisième homme, également franco-marocain, Smaïl Snabé, a été arrêté par les garde-côtes algériens, précise Le360 qui s'appuie sur des "sources concordantes". "Nous nous sommes perdus mais on a continué jusqu'à ce que nous nous retrouvions en Algérie. Nous avons su que nous étions en Algérie car un zodiac noir algérien est venu vers nous", a témoigné Mohamed Kissi, le frère d'un des jeunes décédés qui a pu prendre la fuite, auprès du site marocain Al Omk. "Ils (les occupants du zodiac) ont tiré sur nous. Dieu merci, je n'ai pas été touché mais mon frère et mon ami, ils les ont tués. Ils ont arrêté mon autre ami", a-t-il ajouté. Ce drame survient dans un contexte de vives tensions régionales entre l'Algérie et le Maroc, exacerbées par leur antagonisme sur le territoire disputé du Sahara occidental. Les frontières sont fermées depuis 1994 et l'Algérie a rompu ses liens diplomatiques avec le Maroc en août 2021, accusant Rabat d'"actes hostiles", une décision "complètement injustifiée" selon Rabat. Interrogé jeudi par la presse locale, le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, n'a fait aucun commentaire, se bornant à répondre qu'il s'agit "d'une affaire qui relève de la compétence du pouvoir judiciaire". Aucune confirmation n'a pu être obtenue côté algérien dans l'immédiat.