Espagne: entrée massive de migrants dans l'enclave de Melilla (préfecture)

AFRICA RADIO

2 mars 2022 à 11h36 par AFP

Environ 2.500 migrants ont tenté mercredi de franchir la haute clôture protégeant l'enclave espagnole de Melilla, au nord du Maroc, et environ 500 d'entre eux y seraient parvenus lors de l'une des tentatives de passage les plus massives depuis des années, ont annoncé les autorités locales.

"Vers 9h30 (8h30 GMT), un groupe de quelque 2.500 personnes originaires d'Afrique subsaharienne a tenté un franchissement massif de la clôture frontalière de Melilla", la seule frontières terrestre de l'UE en Afrique avec l'autre enclave espagnole de Ceuta, et "près de 500 seraient entrés", a indiqué la préfecture dans un communiqué. Il s'agit de l'une des tentatives de franchissement les plus massives de ces dernières années. "La grande violence employée par les migrants", équipés notamment "de crochets" pour escalader la clôture grillagée et qui "jetaient des pierres", leur a permis de "déborder les forces de sécurité marocaines qui tentaient de les empêcher d'atteindre la clôture", a détaillé la préfecture. Une vidéo diffusée par plusieurs médias montrait une foule de migrants descendant des collines proches de la frontière. A Melilla, la frontière est matérialisée par une triple clôture grillagée de plusieurs mètres de haut et d'une longueur d'environ 12 km. Comme celle de Ceuta, elle est équipée de caméras de vidéo-surveillance et de miradors. Dans son communiqué, la préfecture a assuré que les forces de sécurité espagnoles avaient "neutralisé une grande partie des personnes" ayant tenté de franchir la clôture et a indiqué que trois migrants avaient été légèrement blessés tout comme trois membres de la Garde civile espagnole. Sur l'ensemble de l'année 2021, 1.092 migrants ont réussi à entrer à Melilla, soit une baisse de 23% par rapport à 2020, d'après les chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur. Mi-mai 2021, plus de 10.000 migrants, en grande majorité Marocains, étaient entrés à Ceuta, l'autre enclave espagnole au nord du Maroc, cette fois par la mer ou par la digue marquant la frontière. Cette arrivée exceptionnelle avait eu lieu dans un contexte de crise diplomatique majeure entre Madrid et Rabat, provoquée par l'accueil en Espagne, pour y être soigné du Covid, du chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, Brahim Ghali, ennemi juré de Rabat. Melilla et Ceuta constituent les seules frontières terrestres de l'Union européenne en Afrique, et font régulièrement l'objet de tentatives de traversée de la part de migrants clandestins.