Le Somaliland se dit prêt à accueillir des réfugiés afghans

AFRICA RADIO

27 août 2021 à 20h06 par AFP

La république autoproclamée du Somaliland, dans le nord de la Somalie, s'est dit prête, "en principe", à accueillir des réfugiés d'Afghanistan voulant quitter le pays aux mains des talibans, a annoncé vendredi un responsable du ministère des Affaires étrangères.

Le Somaliland a entamé des discussions avec des responsables américains pour accueillir provisoirement des réfugiés afghans, a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère. "Nous acceptons en principe d'accueillir des réfugiés pour une période transitoire", a indiqué ce porte-parole, ajoutant que l'accord était à un stade préliminaire et qu'aucun détail sur les modalités techniques ou dates d'arrivée n'avait été fixé. Le Somaliland a proclamé son indépendance de la Somalie il y a trente ans, dispose de son propre gouvernement, sa propre armée et imprime sa propre monnaie mais il n'est pas parvenu à se faire reconnaître internationalement et fait officiellement partie de la Somalie. Ancienne Somalie britannique, le Somaliland a fusionné avec l'ancienne Somalie italienne à l'indépendance du pays en 1960. Puis il a fait sécession et s'est proclamé indépendant en 1991, après la chute de l'autocrate Siad Barre qui allait plonger la Somalie dans la guerre clanique et précipiter l'effondrement de l'Etat somalien. Face aux dizaines de milliers d'Afghans voulant quitter le pays depuis la prise de pouvoir par les talibans, l'Ouganda a par ailleurs, à la demande des Etats-Unis, accueilli temporairement un groupe de 51 Afghans cette semaine. Ces évacuations correspondent à une demande des Etats-Unis d'accueillir temporairement des ressortissants afghans "à risque" et d'autres personnes en transit vers les États-Unis et d'autres destinations dans le monde, selon le ministère ougandais des Affaires étrangères. Selon des informations non confirmées publiées dans les médias, Kampala aurait accepté la semaine dernière d'accueillir environ 2.000 Afghans. Par ailleurs, près de 250 adolescents, étudiants, professeurs, personnels et membres de leurs familles ont quitté l'Afghanistan cette semaine pour se rendre au Rwanda et y poursuivre leurs études, selon Shabana Basij-Rasikh, la fondatrice de l'École privée de leadership en Afghanistan (SOLA).