Mali: résidence surveillée levée pour l'ex-président et Premier ministre de transition (Cédéao)

AFRICA RADIO

27 août 2021 à 16h22 par AFP

Les autorités maliennes ont levé "toutes les mesures restrictives" imposées aux anciens président et Premier ministre de transition Bah Ndaw et Moctar Ouane, évincés le 24 mai par les militaires et depuis maintenus en résidence surveillée selon leur entourage, a indiqué la Cédéao vendredi.

Le comité instauré pour suivre la transition ouverte après un premier coup d'Etat militaire en août 2020 "se félicite de la décision du gouvernement de lever toutes les mesures restrictives concernant" MM. Bah Ndaw et Moctar Ouane, a indiqué dans un communiqué la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, médiatrice dans la crise malienne. Les deux hommes ont été arrêtés le 24 mai dans un second coup de force mené par le colonel Assimi Goïta et les militaires arrivés au pouvoir par un putsch le 18 août 2020. Bah Ndaw et Moctar Ouane venaient de s'entendre sur un nouveau gouvernement écartant des figures de la junte. La mise à l'écart de Moctar Ouane et de Bah Ndaw a été officiellement présentée comme une démission. Assimi Goïta s'est depuis fait investir président de transition et a nommé un nouveau Premier ministre. Bah Ndaw et Moctar Ouane étaient sous le coup d'une résidence surveillée qui ne disait pas son nom, selon ceux qui ont été en contact avec eux. Les autorités invoquaient les nécessités de leur protection. Les deux hommes n'ont pu encore s'exprimer publiquement sur les évènements de mai et leur situation.