Par La rédaction

Le Comorien Fazul Abdullah Mohammed, chef présumé de l'organisation terroriste en Afrique de l'Est a été tué à Mogadiscio mercredi dernier. C'est un simple contrôle routier qui aura eu raison du N°1 d'Al-Qaeda en Afrique de l'Est. Celui-ci, accompagné d'un un Kényan dénommé Mohammed Dere, n'a pas obéi à l'injonction de s'arrêter intimée par les forces de l'ordre somaliennes alors qu'il était au volant d'un pick-up chargé de médicaments, d'ordinateurs et de téléphones portables. S'en est suivi un échange de coups de feu au cours duquel les deux rebelles auraient été tués. Les deux terroristes avaient en leur possession 40.000 dollars. Fazul détenait un passeport sud-africain au nom de Daniel Robinson. Contrairement à l'usage dans ce genre d'incidents, relativement banals à Mogadiscio, les deux corps ont été mis à disposition des services américains. Cinq millions de dollarsLe américains n'ont pas fait la fine bouche à la réception de cette proie de grande valeur. La tête du chef terroriste était en effet mise à prix pour cinq millions de dollars. Test ADN à l'appui, ils ont confirmé l'identité du Comorien puis ont salué sa mort. La secrétaire d'�?tat Hillary Clinton, en déplacement en Tanzanie, a estimé que sa disparition représentait «un coup significatif» contre al-Qaida. En effet cet homme n'était pas n'importe qui. Son rôle dans plusieurs attentats est avéré. Outre les attentats de Nairobi et de Dar es-Salaam, il était impliqué dans les attentats anti-israéliens de Mombasa, qui avaient fait 15 morts en novembre 2002. Lors de l'attentat de Nairobi, c'est lui qui avait guidé, à bord d'un pick-up, le camion bourré d'explosifs jusqu'à la représentation américaine. Il était aussi impliqué dans le business des «diamants du sang» au Liberia avec la complicité du président Charles Taylor. Egalement à son palmarès, un rôle influent au sein des milices islamistes al-Chebab qui tentent de renverser le fragile gouvernement de transition au pouvoir à Mogadiscio. Selon le [Combating Terrorism Center (CTC)->http://www.ctc.usma.edu/], de l'académie militaire de West Point, cet homme «remarquablement intelligent et parfaitement entraîné» était considéré comme «l'un des plus dangereux terroristes internationaux». Matthieu Jean