A 79 ans, Mgr Tutu entame sa retraite après une vie au service de la paix

7 octobre 2010 à 10h11 par La rédaction

LE CAP (AFP)

Le Nobel de la Paix sud-africain Desmond Tutu a entamé officiellement sa retraite jeudi à l'occasion de son 79e anniversaire, fêté en privé au Cap, après une vie trépidante consacrée à la lutte contre les injustices.

L'ancien archevêque anglican du Cap, distingué en 1984 par la prestigieuse académie pour son combat contre le régime raciste d'apartheid, avait annoncé en juillet son intention de se retirer de la vie publique pour consacrer plus de temps à sa famille.

Il a depuis honoré ses engagements mais refusera désormais "les nouvelles demandes", a annoncé Dan Vaughan, un porte-parole de la fondation Tutu."Il veut vraiment ralentir son rythme."

Depuis l'annonce de sa retraite, Mgr Tutu participe à une "croisière académique": il donne des cours dans des disciplines aussi variées que la psychologie ou les sciences politiques à environ 600 étudiants internationaux embarqués à bord d'une "université flottante".

Le paquebot, long de 180 mètres, est à quai depuis dimanche dans le port du Cap (sud-ouest) et l'ancien prélat doit fêter ses 79 ans à bord avec de la famille et des amis, à l'écart des médias.

Il reprendra ensuite la mer jusqu'en décembre.

A cause d'un cancer de la prostate, Mgr Tutu avait déjà annoncé une retraite partielle en 2000, juste après avoir conclu les travaux de la Commission Réconciliation et Vérité (TRC) mise en place à la chute de l'apartheid pour tourner la page des atrocités commises sous l'ancien régime.

Mais cet homme connu pour son humour, son humilité et sa vitalité débordante n'avait pas résisté aux multiples sollicitations et restait très présent sur la scène nationale, en tant qu'apôtre de la réconciliation et dénonciateur des dérives du pouvoir, comme sur le théâtre de conflits à l'étranger.

Sa retraite laisse donc sceptique en Afrique du Sud, où aucun média ne consacrait jeudi d'articles ou de reportages à celui qui est considéré comme "la Conscience morale" du pays.

"On comprend qu'il ait besoin de se reposer après avoir consacré sa vie aux autres", explique à l'AFP le commentateur politique Chris Maroleng."Mais compte-tenu de son zèle et de sa détermination, je me demande s'il sera capable de prendre une retraite complète."

Mgr Tutu a d'ailleurs fait savoir qu'il garderait la présidence du groupe de réflexion The Elders (Les Anciens), qui réunit d'anciens leaders mondiaux au service de la paix comme l'ex-président américain Jimmy Carter ou l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

Il continuera également de développer le Centre Desmond Tutu pour la paix, installé dans sa ville du Cap et en cours d'agrandissement.

Récemment, il s'est encore exprimé pour demander à la communauté internationale de soutenir les victimes des inondations au Pakistan ou pour condamner le braconnage de rhinocéros en Afrique du Sud.

Mgr Tutu avait pourtant promis en juillet à sa femme Leah, avec laquelle il est marié depuis 1955 et a eu quatre enfants, qu'elle serait désormais sa principale cause.

"L'épouser fut la meilleure décision de ma vie", avait-il lancé, en promettant de lui servir désormais chaque matin "une tasse de chocolat chaud au lit, comme chaque mari dévoué se doit de le faire".