Bruxelles à la rescousse de l'Autriche pour endiguer le variant sud-africain

Par AFP

AFRICA RADIO

L'Union européenne (UE) va envoyer des doses supplémentaires de vaccins Pfizer-BioNTech à l'Autriche, qui veut s'en servir pour immuniser l'ensemble des habitants d'une région très touchée par le variant sud-africain, a annoncé mercredi le chancelier autrichien.

"Nous allons recevoir 100.000 doses en plus de la part de l'UE pour lutter contre la propagation dans le district de Schwaz" au Tyrol, a déclaré Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse. Cette région constitue "l'un des plus grands foyers du variant sud-africain en Europe", a ajouté le chef du gouvernement. Le nombre des cas actifs y est passé de plus de 200 il y a quelques semaines à moins de 100 actuellement, à la suite de la mise en place de dépistages massifs et de mesures de restrictions de la circulation. Une commission de scientifiques internationaux, dépêchée par l'UE, suivra la campagne de vaccination à Schwaz pour évaluer son impact.Chaque habitant adulte du district, qui compte une population totale d'environ 80.000 personnes, se verra proposer un vaccin à partir du 10 mars environ.Le variant sud-africain est considéré par les experts comme l'un des plus préoccupants, car il peut en partie contrer les défenses immunitaires développées après certains traitements.L'efficacité du vaccin développé par le géant américain Pfizer et le laboratoire allemand BioNTech a été confirmée par une étude de très grande ampleur réalisée en Israël et publiée fin février. Selon cette étude, il est fiable à 94% contre les cas symptomatiques de Covid-19. "Notre objectif est de tendre vers l'absence d'infections, autant que possible", a souligné M. Kurz, ajoutant qu'il souhaitait "exterminer le variant".deh/mjs/bg/anb/cls