Cameroun: un nouveau train pour relier les deux plus grandes villes du pays

Par AFP

AFRICA RADIO

Une nouvelle ligne de train inaugurée jeudi relie les deux principales métropoles camerounaises, Yaoundé et Douala, cinq ans après une catastrophe ferroviaire qui a provoqué une suspension partielle des activités sur cette importante ligne de transport.

Le "Train express", de la compagnie ferroviaire Camrail, entité locale du groupe français Bolloré, a mis 4h45 pour parcourir les quelque 230 km qui séparent la plus grande ville du pays, Douala, dans la région Sud, à Yaoundé, la capitale.En octobre 2016, le train InterCity qui reliait alors les deux villes avait déraillé dans la ville d'Eseka (centre), faisant 79 morts et 600 blessés, alors qu'il roulait à "une vitesse excessive", selon l'enquête officielle qui a pointé la responsabilité de la compagnie.Le nouveau train s'est immobilisé sur le quai de la gare de Yaoundé à 10H44 précise (09H44 GMT) après avoir desservi six autres gares. "Il est à l'heure", s'est réjoui un cadre de l'entreprise à son arrivée."Le voyage était agréable. Le train est propre. Le timing a été respecté", s'est réjoui Christine, l'une des quelque 160 passagers du voyage inaugural. "J'avais l'habitude de voyager par l'InterCity, mais depuis l'accident de 2016, j'empruntais les cars la peur au ventre" sur une route considérée comme l'une des plus dangereuses du pays en raison de la fréquence des accidents.Le "Train express" a une capacité de 576 places, neuf voitures rénovées et un wagon fourgon, selon Jean-Ernest Ngalle Bibehe, ministre des Transports."D'un coût global de 1,3 milliard de FCFA (près de 2 millions d'euros), les opérations d'aménagement de ces voitures ont été réalisées (...) à Douala et uniquement avec la coopération des entreprises camerounaises dont l'expertise en la matière est avérée", a assuré Pascal Miny, directeur général de Camrail, une compagnie contrôlée à 77,4% par le groupe français Bolloré, très présent en Afrique.rek/amt/thm