Congo: le bilan des explosions du 4 mars réévalué à au moins 282 morts

Par La rédaction

BRAZZAVILLE (AFP) - (AFP)

Les explosions dans un dépôt de munitions le 4 mars à Brazzaville ont fait au moins 282 morts, après la découverte de nouveaux corps lors des opérations de déminage du site, selon un bilan actualisé samedi par le président de la Commission d'évaluation du sinistre.

"Au fur et à mesure que les travaux de dépollution (du dépôt de munitions) se poursuivent, certains corps ont été retrouvés.Au nouveau cimetière (où les victimes sont inhumées) au moins 282 enterrements ont déjà eu lieu", a déclaré lors d'un point presse Pierre Moussa, également ministre du Plan.Le précédent bilan officiel donné le 11 mars faisait état de 223 morts.

"Il y a aussi des personnes disparues dont on ne retrouve pas les corps qui ont été peut-être soufflés" par les explosions meurtrières, a ajouté M. Moussa, sans donner davantage de précisions.

Selon une source militaire, une "dépollution d'urgence" du site des explosions a déjà permis de récupérer et détruire 16 tonnes de munitions.Une deuxième phase de dépollution qui concernera le coeur du sinistre doit débuter la semaine prochaine, a ajouté cette source.

Le dépôt de munitions qui a explosé se trouvait dans une caserne de blindés du quartier Mpila, dans l'est de la capitale du Congo.

L'accident a fait plus de 2.300 blessés et détruit des milliers d'habitations.

Plus de 14.000 personnes sont toujours sans-abri et sont hébergées dans des conditions sanitaires difficiles dans une dizaine de sites de la capitale.