Des morts et blessés dans la tentative de déstabilisation au Tchad

2 mai 2013 à 10h54 par La rédaction

N'DJAMENA (AFP) - (AFP)

La tentative de déstabilisation du régime tchadien que les autorités ont affirmé avoir déjouée s'est soldée par plusieurs morts et une quinzaine de blessés dans un échange de tirs, a-t-on appris jeudi de source policière tchadienne.

Une fusillade qui a fait "plusieurs morts et une quinzaine de blessés" a éclaté entre les conspirateurs et les forces de l'ordre venues les arrêter mercredi près d'une église du quartier d'Atrone, dans la banlieue est de N'Djamena, selon cette source qui a requis l'anonymat.

Aucun bilan officiel n'était disponible dans l'immédiat.Certaines sources policières parlent de "six" morts, d'autres de "huit dont trois membres des forces de sécurité".

Le gouvernement tchadien a annoncé mercredi l'arrestation de membres d'un "groupuscule, qui conspiraient depuis plus de quatre mois" et "cherchaient à mener une action de déstabilisation contre les institutions".

"Les forces de défense (...) ont fini par les neutraliser et les mettre totalement hors d'état de nuire", a poursuivi le communiqué, soulignant que "les principaux auteurs arrêtés ont été confiés au procureur de la République pour les besoins de l'enquête".

Le chef de file de l'opposition tchadienne, le député Saleh Kebzabo, a fait état de nombreuses arrestations à N'Djamena, dont celle d'un député d'opposition.