Guinée: neuf morts dans les violences post-électorales, dont un policier

Par AFP

AFRICA RADIO

Les affrontements qui ont éclaté en Guinée depuis la proclamation de sa victoire à la présidentielle de dimanche par l'opposant Cellou Dalein Diallo ont fait neuf morts, dont un policier, a indiqué mercredi le ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Le ministère dénonce la mise en place de barricades par des opposants et des "tirs au calibre 12" à Conakry, ainsi que, dans l'intérieur du pays, des affrontements avec des partisans du parti au pouvoir, le saccage d'un poste de police ou encore des attaques contre le siège des formations soutenant le président Alpha Condé. Un policier a été "lynché à mort" à Bambéto, un faubourg de Conakry, tandis que plusieurs autres ont été blessés, dont un a été poignardé dans le quartier de la Cimenterie, selon le ministère.