Inondations: 8.000 sinistrés et lourds dégâts dans le sud-est du Niger

3 janvier 2013 à 16h17 par La rédaction

NIAMEY (AFP) - (AFP)

Des inondations qui frappent depuis octobre la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, ont fait plus de 8.000 sinistrés et occasionné plus de 15 millions d'euros de dégâts aux cultures agricoles, a annoncé jeudi l'ONU.

Les inondations causées par la montée des eaux de la Komadougou Yobé, un cours d'eau prenant sa source au Nigeria voisin, ont touché "8.040 personnes" et occasionné des pertes agricoles "estimées à environ 10 milliards FCFA (plus de 15 millions d'euros)", affirme le Bureau des Affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) dans son bulletin publié à Niamey.

L'agence onusienne a chiffré à "plus de 3,925 milliards FCFA" (près de 6 millions d'euros) les besoins de financement pour venir en aide aux victimes.

Les inondations ont commencé à frapper la région de Diffa fin octobre, en raison d'une crue historique de la Komadougou Yobé.Le niveau des eaux a baissé depuis fin décembre, selon l'Ocha.

Outre les dégâts sur les habitations, les eaux ont englouti 2.000 rizières et champs de poivrons, principales ressources agricoles de cette région très aride également proche du Tchad et riche en pétrole.

Les eaux ont mê me envahi Diffa, la capitale régionale à plus de 1.500 km à l'est de Niamey, causant d'importants dégâts matériels selon la municipalité.

Aux dommages causés par les inondations s'ajoutent des attaques de criquets pèlerins qui ont infesté 3.500 hectares de pâturages, ainsi que des feux de brousse qui ont déjà détruit 20.433 hectares de pâturages dans la même région, selon les services locaux de l'Environnement, cités par l'Ocha.