Le Nigeria inflige de lourdes amendes à British Airways et Virgin Atlantic

17 novembre 2011 à 15h13 par La rédaction

LAGOS (AFP) - (AFP)

Les autorités nigérianes ont infligé une amende de 135 millions de dollars à la compagnie aérienne British Airways et de 100 millions à Virgin Atlantic qu'elles accusent de s'entendre sur des prix trop élevés, a indiqué jeudi une source officielle.

Les amendes s'élèvent à "135 millions de dollars pour BA, 100 millions pour Virgin Atlantic", a déclaré à l'AFP le directeur de l'autorité nigériane de l'aviation civile (NCAA), Harold Demuren, affirmant que les tarifs pratiqués par les deux compagnies britanniques étaient trop élevés.

"Par ailleurs", BA et Virgin "doivent dédommager tous les passagers", qui ont payé ces prix, a-t-il ajouté.Elles ont été notifiées mardi et disposent d'un délai de 14 jours pour répondre.

Un communiqué de la NCAA confirme les amendes et accuse les deux sociétés d'"entente secrète" sur les tarifs et estime qu'elles ont régulièrement revu à la hausse les taxes de carburant prélevées aux passagers, parmi lesquels des Nigérians.

"Ba et VAA opèrent environ 90% des vols directs entre le Nigeria et le Royaume Uni, selon le communiqué de la NCAA qui dénonce un "duopole".

"Les conséquences de cette entente ont été été et continuent d'être terribles pour les voyageurs nigérians qui ont un choix limité et qui ont dû payer - et continuent à payer - des prix élevés".

La NCAA a "conclu que les deux compagnies violaient les lois nigérianes, exploitaient les consommateurs et demeuraient inflexibles sur la question du dédommagement de ces consommateurs".

Des accusations rejetées jeudi par British Airways qui a assuré pratiquer des prix compétitifs.

"Nous rejetons les allégations de l'autorité nigériane de l'aviation civile et défendons avec vigueur notre position", a-t-elle écrit dans un courriel à l'AFP.

"Nous nous félicitons d'offrir des tarifs compétitifs", poursuit BA, soulignant son engagement envers le Nigeria, une ex-colonie britannique qu'elle dessert depuis "plus de 75 ans".

Le gouvernement nigérian a eu des négociations avec BA concernant ses tarifs qui seraient trop élevés.Il a aussi mené des discussions avec des officiels britanniques à propos de créneaux à l'aéroport de Heathrow, à Londres.

Le ministère de l'aviation a estimé cette semaine que BA devrait offrir des tarifs similaires à ceux pratiqués vers d'autres destinations en Afrique de l'Ouest à distance équivalente.

Selon un communiqué du ministère, British Airways a proposé de réduire de 20% le prix des places dans la catégorie la moins chère en "business" mais "la partie nigériane a jugé que cela était insuffisant".

La NCAA a estimé dans son communiqué que la taxe de carburant prélevée aux passagers n'était "rien d'autre qu'une augmentation du prix" dont la compagnie bénéficiait directement.

Les autorités nigérianes sanctionneront les deux compagnies si elles ne se conforment pas à leurs demandes, notamment en leur "interdisant de pénétrer dans l'espace aérien nigérian".