Le Nigeria s'engage à en finir avec les défécations en plein air

20 novembre 2019 à 14h45 par AFP

AFRICA RADIO

Un Nigeria sans défécation à l'air libre d'ici 2025? C'est le pari que fait le chef de l'Etat Muhammadu Buhari au lendemain de la journée mondiale des toilettes, avec l'adoption mercredi d'un décret présidentiel en ce sens.

Le texte prévoit la création d'un "Secrétariat national pour un Nigeria propre" chargé notamment de veiller à ce que "tous les lieux publics, y compris les écoles, les hôtels, les stations-service, les lieux de culte, les marchés, les hôpitaux et les bureaux, disposent de toilettes et de latrines accessibles".Il demande également aux Parlements - national et locaux - de la fédération de "légiférer sur la pratique de la défécation à l'air libre avec des sanctions et des peines appropriées", selon un communiqué de la présidence. La poursuite de cet objectif comprend également "la construction d'installations d'assainissement", jusque-là quasiment inexistantes dans le pays le plus peuplé d'Afrique avec près de 200 millions d'habitants.L'approvisionnement en eau, l'assainissement et l'hygiène au Nigéria doivent être des priorités et permettre "de réduire la prévalence élevée de maladies d'origine hydrique dans différentes régions du pays qui ont provoqué des décès évitables", poursuit le communiqué.Le Nigeria est l'un des pays du monde avec le plus grand nombre de personnes pratiquant la défécation à l'air libre, estimé à plus de 46 millions de personnes: un chiffre "préoccupant", selon la présidence.