Le président iranien Ahmadinejad en visite au Niger à partir de lundi

13 avril 2013 à 12h30 par La rédaction

NIAMEY (Niger) (AFP) - (AFP)

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad entame à partir de lundi une visite de deux jours au Niger, sa première dans ce pays désertique et pauvre d'Afrique, en vue "d'améliorer" la coopération entre les deux nations, a-t-on appris samedi de sources officielles à Niamey.

"Le président de la République islamique d'Iran, Mahmoud Ahmadinejad effectuera une visite de deux jours dans notre pays à partir de lundi", indique un communiqué du gouvernement nigérien lu sur les médias officiels, sans plus de prévisions.

"Le président Ahmadinejad sera à la tête d'une très forte délégation et les deux pays discuteront de leur coopération en vue de l'améliorer", a expliqué devant les journalistes l'ambassadeur d'Iran à Niamey, Mohammad Nikkhah, à l'issue d'un entretien avec le président du Niger, Mahamadou Issoufou.

Selon le diplomate iranien, cette première visite d'Ahmadinejad au Niger "marquera un tournant dans les relations" entre les deux pays, créant "d'excellentes opportunités profitables pour les deux peuples".

Le Niger compte parmi les grands producteurs mondiaux d'uranium.

Fin 2012, Niamey a critiqué le partenariat historique "très déséquilibré" avec la compagnie française Areva, qui exploite l'uranium depuis plus de 40 ans dans le nord du pays et réclamé des retombées plus importantes.

En 1984, sous le régime du général-président nigérien, Seïni Kountché, l'Iran avait tenté d'acheter de l'uranium au Niger, d'après Téhéran.

L'Iran a inauguré mardi deux mines d'extraction d'uranium pour fournir un nouveau complexe de production de yellow cake (concentré d'uranium), un pas de plus dans son programme nucléaire controversé alors que les négociations avec les grandes puissances traînent en longueur.

Les puissances occidentales et Israël soupçonnent l'Iran de chercher à fabriquer avec l'uranium enrichi l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que dément la République islamique.