Le Soudan expulse la représentante d'une agence de l'ONU accusée d'"ingérence"

Par La rédaction

Khartoum (AFP)

Le ministère des Affaires étrangères soudanais a annoncé mercredi l'expulsion de la représentante à Khartoum d'une agence de l'ONU, l'accusant d'ingérence dans les affaires internes du pays.

Pamela DeLargy, ressortissante américaine à la tête du bureau au Soudan du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) "a été sommée de partir", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère Aboubakr al-Siddiq.

Cette décision a été prise car Mme DeLargy "ne se conformait pas aux lois du pays, et aussi parce qu'elle s'ingérait dans les affaires internes, ce qui est incompatible avec son statut de responsable de l'ONU", a-t-il expliqué.

"Je souhaiterais également confirmer que cette mesure n'a rien à voir avec l'UNFPA, dont les missions et programmes sont très appréciés par mon gouvernement", a précisé le porte-parole.