Les entreprises sud-africaines majoritairement dirigées par des blancs (étude)

Par AFP

AFRICA RADIO

Images de la "résistance au changement", les entreprises sud-africaines sont toujours majoritairement dirigées par des blancs, moins d'un poste à responsabilité sur six (15,8%) étant occupé par un employé noir, selon une étude publiée vendredi.

"Chez les cadres supérieurs, 64,7% de la population est blanche", a déclaré à l'AFP Tabea Kabinde, de la commission gouvernementale pour l'équité à l'emploi et principale auteure de cette étude annuelle qui se base sur des données de 2020.Alors que la population blanche ne représente qu'environ 9% des personnes actives dans le pays, elle "est fortement surreprésentée" à la tête des entreprises, selon la spécialiste. Le rapport pointe "un prolongement des schémas créés par l'apartheid" et souligne "que le rythme de la transformation continue d'être lent".Réagissant à la publication, le ministre du travail, Thulas Nxesi, a déploré une situation inacceptable. "C'est un signal d'alarme, nous devons réagir de toute urgence", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en ligne, rappelant que le pays a célébré cette année 27 ans de démocratie après la chute de l'apartheid."Nous avons peut-être un pouvoir politique mais pas de pouvoir économique. Nous restons une société très inégale, en particulier dans les échelons supérieurs de l'économie", a-t-il poursuivi. Les inégalités à l'emploi persistent malgré une législation visant à corriger l'héritage de l'exclusion raciale sous l'aparteid.Evoquant une "résistance au changement de la part de personnes essayant de protéger les privilèges du passé", M. Nxesi, qui tente de renforcer la législation, s'est dit convaincu que "si nous ne les contraignons pas, (...) ils ne bougeront pas".Le chômage, à 32,6% au cours des trois premiers mois de l'année, a atteint un record. Le nombre de chômeurs a augmenté à 7,2 millions, en partie à cause de la pandémie de coronavirus.