Les pirates somaliens ont relâché un bateau sud-coréen et son équipage

Par La rédaction

SEOUL (AFP)

Les pirates somaliens ont relâché un bateau de pêche sud-coréen détourné il y a quatre mois avec les 43 membres de son équipage, a annoncé mercredi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

Le chalutier Keumi 305 jaugeant 241 tonnes se dirige en ce moment vers les eaux internationales, précise le communiqué du ministère sud-coréen.

Le bateau, avec à son bord deux Sud-Coréens, deux Chinois et 39 Kenyans, a été détourné le 9 octobre dernier dans l'Océan indien au large de l'île kenyane de Lamu.

Le chalutier et son équipage ont été détenus dans un bastion des pirates dans le nord de la Somalie.

L'agence Yonhap, citant un responsable du ministère des Affaires étrangères qui n'a pas décliné son identité, a affirmé qu'aucune rançon n'avait été versée aux pirates.L'armateur du chalutier était en cessation de paiement, ce qui a compliqué les négociations sur une éventuelle rançon.

La force navale antipiraterie de l'Union européenne Atalante a indiqué de son côté qu'elle avait dépêché un de ses navires porter secours au navire de pêche sud-coréen, "à la demande du gouvernement de Séoul".

"Bien que l'état de santé exact des 43 membres d'équipage ne soit pas connu, nous croyons savoir qu'ils ont besoin d'eau, de nourriture ainsi que d'une assistance médicale", a précisé dans un communiqué le quartier général d'Atalante.

l