Libye: des dizaines de migrants portés disparus dans un naufrage

Par La rédaction

Tripoli (AFP)

Des dizaines de migrants africains ont disparu en mer dimanche dans le naufrage de leur embarcation au large des côtes libyennes, a annoncé lundi le porte-parole de la marine libyenne.

Trente-six personnes, dont trois femmes, ont été secourues par la marine, a déclaré à l'AFP le colonel Ayoub Kassem, affirmant que quelque 200 migrants auraient été à bord de l'embarcation qui a coulé à l'est de Tripoli.

"Il y avait un grand nombre de corps qui flottaient.Mais le manque de moyens ne nous a pas permis de repêcher les cadavres, surtout qu'il commençait à faire nuit hier (dimanche).Notre priorité était de secourir les survivants", a-t-il ajouté.

M. Kassem a précisé qu'il ignorait le nombre exact des migrants qui étaient à bord de l'embarcation."Peut-être 200 personnes ou plus", a-t-il dit.

Par ailleurs, 102 migrants africains ont été secourus lundi au large de la localité de Guarabouli, à 60 km à l'est de Tripoli, a déclaré à l'AFP un agent des gardes-côtes libyens, Abdellatif Mohammed Ibrahim, faisant état de trois morts et trois disparus.

Les migrants, tous des hommes, étaient à bord d'un canot pneumatique.Leur embarcation de fortune commençait à se dégonfler et à prendre l'eau quand ils ont appelé les gardes-côtes au secours, a ajouté M. Ibrahim.

La Libye est un pays de transit vers les côtes européennes pour des centaines de milliers de migrants en grande majorité africains.Parvenus sur les côtes libyennes, ils s'entassent dans des embarcations de fortune pour tenter la périlleuse traversée de la Méditerranée vers Malte ou l'île italienne de Lampedusa, au sud de la Sicile.

Plusieurs centaines d'entre eux y meurent chaque année.Fin août, quelque 170 Africains avaient disparu au large de la Libye.

En raison de la situation anarchique régnant en Libye, les départs depuis les côtes de ce pays se sont multipliés ces dernières semaines.

Les migrants partent aussi d'autres pays de la Méditerranée comme la Tunisie ou l'Egypte.

L'Organisation internationale des migrations (OIM) a annoncé lundi la disparition de quelque 500 migrants après que leur embarcation eut coulé la semaine dernière en Méditerranée.

Selon le récit de deux rescapés, deux Palestiniens de Gaza, les migrants étaient partis de Damiette, en Egypte, avec environ 500 autres personnes - Syriens, Palestiniens, Egyptiens et Soudanais.