Libye: Paris contre "toute pause dans les opérations" de la coalition

Par La rédaction

PARIS (AFP) - (AFP)

Paris est opposé à "toute pause dans les opérations" de la coalition en Libye, comme l'a réclamée l'Italie, estimant que cela "risquerait de permettre à Mouammar Kadhafi de gagner du temps et de se réorganiser", a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères.

"La coalition et les pays réunis au groupe de contact d'Abou Dhabi, il y a deux semaines, ont été unanimes sur la stratégie: il faut intensifier la pression sur Kadhafi", a déclaré Bernard Valero, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, réagissant lors d'un point-presse à la demande italienne d'une "suspension des actions armées en Libye" pour permettre d'apporter une aide humanitaire immédiate à la population.

"Toute pause dans les opérations risquerait de lui (Kadhafi) permettre de gagner du temps et de se réorganiser", a poursuivi M. Valero.

"Au final, ce sont les populations civiles qui pâtiraient du moindre signe de faiblesse de notre part", a-t-il ajouté.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a réclamé mercredi "une suspension immédiate des hostilités" en Libye afin d'instaurer des couloirs humanitaires pour aider la population.

"La priorité" est un cessez-le-feu en Libye, mais en attendant, "la suspension des actions armées est fondamentale pour permettre une aide immédiate", a souligné le ministre.