Nantes : Benzerga, parole à la défense

Par La rédaction

Alors qu'il risque une suspension de trois à cinq ans de toute pratique du football sur le territoire français pour avoir frappé un arbitre en marge d'un tournoi de sixte, omar Benzerga et son entourage ont décidé de passer à l'offensive pour rétablir certaines vérités. Dans un communiqué adressé à la rédaction d'Afrik-football.com, le milieu de terrain du FC Nantes et ses représentants ont tenu à faire valoir leur droit de réponse et démentir certaines informations.

Accusé d'avoir frappé un arbitre au cours d'un tournoi de sixte dans le sud de Nantes et formellement reconnu par des témoins,Omar Benzerga risque trois à cinq ans de suspension pour ce geste. En attendant les résultats de l'enquête diligentée par le District de Loire-Atlantique, le milieu de terrain du FC Nantes a tenu à rétablir quelques vérités sur les évènements qui se sont déroulés. Dans un communiqué transmis à la rédaction d'Afrik-foot.com, le Franco-algérien et son entourage s'expliquent et démentent certaines informations qui ont pu être écrites dans la presse. "Il dément formellement certaines contre vérités et souhaite apporter quelques (...)

> Lire la suite