Nigeria: des hommes armés attaquent un poste de police, quatre agents tués

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Des hommes armés ont attaqué lundi un commissariat de police du nord du Nigeria, tuant quatre agents avant de libérer des détenus et d'y mettre le feu, ont indiqué une source policière et des témoins.

"Des hommes armés non identifiés ont attaqué un commissariat à Misau.Je peux confirmer que quatre policiers ont été tués", a déclaré à des journalistes le responsable de la police de l'Etat de Bauchi, Ikechukwu Aduba.

"Les assaillants ont aussi fait sauter deux bombes artisanales dans le commissariat, qui a pris feu", a-t-il ajouté.

M. Aduba n'a pas souhaité préciser si des civils avaient été tués et si des personnes détenues dans le commissariat avaient été libérées.

Il s'agit de la deuxième attaque à Misau au cours des deux derniers mois.L'Etat de Bauchi est régulièrement secoué par des violences attribuées à la secte islamiste Boko Haram.

Un habitant de la ville, Muazu Maimukulli, a indiqué à l'AFP par téléphone qu'un passant avait été tué au cours du raid contre le commissariat.

Un deuxième civil aurait en outre été tué devant une banque, ainsi qu'un policier, selon d'autres témoins.

Des habitants avaient affirmé plus tôt que les auteurs de l'attaque avaient tiré à la mitrailleuse sur le poste de police.Ils ont, selon eux, libéré les détenus et volé des armes avant de mettre le feu.

"Le poste de police est toujours en flammes, les assaillants ont roulé dans la ville en tirant en l'air, apparemment pour effrayer les gens, et tout le monde est rentré chez soi", a indiqué Muazu Maimukulli.

"Plusieurs suspects ont été libérés du commissariat par les assaillants", a-t-il poursuivi.

Boko Haram, un groupe violent sévissant essentiellement dans le nord, a revendiqué l'attentat suicide contre le siège des Nations unies dans la capitale nigériane Abuja, le 26 août, qui a fait au moins 23 morts.