Dépêches AFP

Nigeria: des ouvriers du batiment se soulèvent contre le confinement à Lagos (police)

27 avril 2020 à 17h49 Par AFP
Des dizaines d'ouvriers d'un chantier de construction, dont celui de la raffinerie construite par Aliko Dangote, l'homme le plus riche d'Afrique, se sont révoltés lundi contre les mesures de confinement à Lagos, capitale économique du Nigeria. "Les employés se sont soulevés pour protester contre les mesures de confinement car ils veulent retourner au travail", a expliqué à l'AFP Bala Elkana, porte-parole de la police locale. "Ils ont blessé cinq policiers et vandalisé deux postes de police alentours", a-t-il indiqué, soulignant également que 51 émeutiers avaient été interpellés et qu'ils seraient traduits en justice. Un porte-parole de la raffinerie de Dangote actuellement en construction, dans le quartier de Lekki, a confirmé l'incident. Les 20 millions d'habitants de Lagos, mégalopole tentaculaire, ont reçu l'ordre de rester chez eux depuis le 30 mars, pour tenter de lutter contre la propagation du coronavirus dans le pays. Toutefois ces mesures de confinement, également appliquées dans plusieurs autres Etats fédéraux, sont extrêmement douloureuses pour la grande majorité de la population, qui dépend de l'économie informelle.Des millions de personnes n'ont plus accès à la nourriture dans le pays, et dépendent de maigres distributions alimentaires pour survivre. Le président Muhammadu Buhari doit s'adresser à la nation lundi soir et devrait s'exprimer sur la levée, le prolongement ou l'extension des mesures de confinement. Le Nigeria recensait lundi près de 1.300 cas officiellement déclarés d'infection au coronavirus, et 40 décès mais de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer le nombre insignifiant de tests réalisés dans le pays le plus peuplé d'Afrique avec ses 200 millions d'habitants.