Nigeria: le Mend menace d'attaquer des dépôts de carburant

Par La rédaction

LAGOS (AFP)

Le Mend, groupe armé nigérian actif dans la région pétrolifère du sud du Nigeria, a menacé mardi d'attaquer des dépôts de carburants, dans un communiqué dénonçant les arrestations de ses militants par les autorités.

"Le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (MEND) va entamer prochainement une attaque terrible contre (...) l'industrie pétrolière nigériane", déclare le texte.

"Pour éviter des pertes humaines et matérielles, un avertissement est lancé aux résidents vivant à proximité immédiate des dépôts stockant du fioul pour l'aviation, du diesel, du kérosène, du pétrole, du gaz propane et de l'huile pour moteur", ajoute le Mend dans son communiqué.

"Nous allons aussi viser les véhicules qui transportent des produits pétroliers", précise le communiqué.

Cette menace intervient au moment où commence le procès de Charles Okah, frère d'un dirigeant présumé du Mend, jugé pour deux attaques en octobre à la voiture piégée dans la capitale fédérale nigériane, Abuja.

Charles Okah a eu un malaise mardi au tribunal alors que son procès allait débuter.Il est le frère d'Henry Okah, accusé d'avoir ordonné le double attentat d'Abuja, le jour de la fête de l'Indépendance, qui avait fait 12 morts, le 1er octobre dernier.

Henry Okah vit en Afrique du Sud où il a été arrêté après les attentats.

Le juge a ajourné le procès de Charles Okah pour permettre que des soins lui soient prodigués.

Le Mend affirme se battre au nom d'une plus juste répartition de la manne pétrolière, en faveur des populations du delta qui vivent dans la pauvreté.