Présidentielle en Côte d'Ivoire: mission internationale de "diplomatie preventive"

Par AFP

AFRICA RADIO

La Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédeao) a annoncé samedi l'envoi en Côte d'Ivoire d'une mission internationale de "diplomatie préventive" de dimanche à mardi, en vue de l'élection présidentielle du 31 octobre qui se prépare dans un climat tendu.

La mission sera conduite par Shirley Ayorkor Botchwey, la ministre des Affaires étrangères du Ghana, présidente en exercice du Conseil des ministres de la Cedeao.Elle sera accompagnée par le Représentant spécial de l'ONU en Afrique de l'Ouest et au Sahel, Mohamed Ibn Chambas, et de représentants de l'Union africaine et de la Cédeao, selon un communiqué de l'organisation.Cette mission, qui rencontrera tous les acteurs impliqués dans l'élection (pouvoir, opposition, société civile, commission électorale...) devra formuler "des recommandations destinées à permettre une élection inclusive, transparente et crédible", selon la Cédeao.Mohamed Ibn Chambas a déjà mené une mission d'une semaine en Côte d'Ivoire, achevée dimanche dernier, appelant à une élection "pacifique et inclusive".La tension politique est forte en Côte d'Ivoire à un mois du scrutin présidentiel. Il y dix ans, la crise née de l'élection de 2010, après le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite face à Alassane Ouattara, avait fait 3.000 morts.En août, une quinzaine de personnes ont été tuées dans des violences après l'annonce de la candidature de M. Ouattara à un troisième mandat controversé.