RDC : au moins 13 albinos décédés de cancer de la peau en six mois à Lubumbashi

2 février 2021 à 10h50 par AFP

AFRICA RADIO

Au moins treize albinos sont décédés durant les six derniers mois de suites de cancer de la peau dans le sud-est de la République démocratique du Congo, soit une mortalité en nette hausse, selon une organisation.

"Pendant les six derniers mois, nous avons perdu 13 albinos au moins. Ils sont décédés de suites de cancer de la peau", contre huit décès de causes diverses sur les 18 mois précédents, a indiqué lundi à l'AFP Simon-Pierre Kalenga, président de l'Organisation pour le bien-être des albinos en RDC (Obiac)."Avec la pandémie on n'a pas pu bien gérer la situation des albinos qui était déjà catastrophique, a-t-il ajouté."Les albinos n'avaient pas trop les moyens de se rendre à l'hôpital pour suivre des soins appropriés", et faute de rencontres de sensibilisation, ils craignaient de contracter le Covid-19 en venant se faire soigner, a expliqué M. Kalenga, lui-même albinos. Lubumbashi compte quelque 1.008 albinos, selon les statistiques de 2019."Les albinos sont des personnes à part entière, ils méritent la protection : crème solaire, lunettes anti-soleil, etc.", a souligné M. Kalenga, appelant les autorités à venir en aide aux plus démunis d'entre eux.Handicapés, fragiles, parfois marginalisés, les albinos survivent difficilement en RDC comme dans la plupart des pays d'Afrique. Dans certains pays, les jeunes albinos sont parfois sacrifiés dans des rites de sorcellerie.Dans la province du Sud-Kivu (Est), les tentatives d'enlèvement des enfants albinos se sont multipliées depuis novembre, a affirmé à l'AFP Juvénal Lushule, président de l'association pour la promotion intégrale de l'albinos (APIA)."Les menaces contre nous albinos dépassent les limites, jusqu'à pousser certaines personnes à aller déterrer les os des albinos pour des fins inavouées", a regretté M. Lushule, faisant état d'au moins six profanations de tombes entre 2009 et 2019 dans la région.L'albinisme est une maladie génétique rare caractérisée par un déficit dans la production de mélanine entraînant une absence complète ou partielle de pigments dans la peau, les cheveux et les yeux.