RDC: bilan des morts nettement revu à la baisse après un naufrage dans l'ouest

1er août 2011 à 15h29 par La rédaction

KINSHASA (AFP) - (AFP)

Le naufrage d'une embarcation dans la nuit de mardi à mercredi dans l'ouest de la République démocratique du Congo a fait six morts et non une cinquantaine comme l'indiquait un précédent bilan, a-t-on appris lundi auprès de la Croix-Rouge congolaise.

"Selon nos équipes, il y a 123 rescapés, 17 disparus dont on n'a pas retrouvé le corps et 6 morts", a déclaré par téléphone à l'AFP Jean Dambelo Moboa, président de la Croix-Rouge dans la province de l'Equateur (ouest), où s'est produit l'accident.

"Parmi les morts figurent deux enfants et quatre adultes, dont un médecin et l'épouse d'un responsable de la société nationale d'électricité de Bouende", a souligné M. Dambelo Moboa.

Un premier bilan faisait état jeudi de "50 corps repêchés de la rivière difficilement" et de "115 rescapés", selon les informations de la porte-parole du gouvernement provincial Rebecca Ebale Nguma.

Le naufrage de mardi soir a impliqué deux embarcations navigant sur la rivière Tshuapa près de la localité d'Ingende, à quelque 115 km à l'est de Mbandaka, capitale de l'Equateur.

"Le bateau Mama Léonie et un bateau motorisé composé de trois pirogues se sont heurtés", a précisé M. Dambelo Moboa, qui s'appuyait sur le rapport des volontaires de la Croix-Rouge déployés sur les lieux.

"La pirogue cognée s'est vraiment brisée et est passée sous le bateau (Mama Léonie).Les deux autres sont montées sur le sable", a-t-il ajouté, soulignant que l'on compte "aussi des morts" parmi les passagers des autres pirogues.

Un rescapé a "mis en cause le sécurité fluviale", indiquant que les deux bateaux n'avaient "pas de phare".

Durant le week-end, le ministre des Transports, le commandant de la police fluviale et les représentants de plusieurs ministères se sont rendus sur les lieux de l'accident, d'après M. Dambelo Moboa.

La direction générale de migration, également représentée, a comptabilisé les rescapés, tandis que la Croix-Rouge recensait les morts.

Les naufrages sont fréquents en RDC.Ces accidents sont généralement provoqués par la surcharge des bateaux, le mauvais balisage des voies navigables, l'absence de signalisation des bateaux et l'inexpérience des pilotes.La plupart des embarcations ne disposent d'aucun matériel de sécurité.