RDC: combats en Ituri entre l'armée et des rebelles

Par AFP

AFRICA RADIO

Des combats ont de nouveau opposé mercredi l'armée congolaise à des rebelles qui ont attaqué à plusieurs reprises depuis samedi une localité en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, une des deux provinces sous état de siège, ont rapporté plusieurs sources locales.

Les miliciens de la Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) ont attaqué les Forces armées de la RDC (Fardc) mercredi à Fataki en territoire de Djugu, dans le nord de la province, d'après ces mêmes sources."C'est le cinquième affrontement en cinq jours, depuis le (samedi) 12 juin. Bilan provisoire: 42 miliciens tués, 2 Fardc tués et quatre Fardc blessés, évacués par la Mission des Nations unies au Congo", ont rapporté les experts du Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), qui ont étendu leurs surveillance à l'Ituri.Le bilan du côté de l'armée congolaise pourrait être plus lourd, rapporte une source en lien avec des observateurs de terrain: "Il y a eu des dégâts des deux côtés".Les miliciens de la Codeco ont occupé le centre de Fataki à trois reprises depuis samedi."A chaque fois l'armée congolaise arrive à les déloger au prix d'intenses combats qui n'ont pas cessé", selon la source locale."Les affrontements continuent jusqu'à aujourd'hui (mercredi)", a confirmé à l'AFP un responsable administratif de Djugu, joint à Bunia, le chef-lieu provincial.Une partie des habitants de Fataki se sont réfugiés à la base des Nations unies à deux ou trois kilomètres de Fataki, a indiqué une source onusienne, évoquant plusieurs centaines de personnes.Le trafic sur la RN 27 qui relie l'Ituri à l'Ouganda a été interrompu.Avec le Nord-Kivu voisin, l'Ituri est l'une des deux provinces de l'Est de la RDC placées sous état de siège par le président Félix Tshisekedi pour permettre à l'armée de lutter contre les groupes armés.Instauré le 6 mai, "l'état de siège n'a pas un temps limité", a annoncé dimanche à Goma le président de la République, en rappelant que l'objectif est "d'éradiquer la violence".Le chef de l'État est depuis dimanche en visite dans la province voisine du Nord-Kivu.Les violences en Ituri ont repris en décembre 2017. Les Codeco prétendent défendre les membres de la communauté Lendu, face aux autres communautés (Hema, Alur).Un conflit entre milices communautaires avait fait des milliers de morts entre 1999 et 2003, jusqu'à l'intervention d'une force européenne, l'opération Artémis, sous commandement français.